excédent bagages air algérie : le «simple voyageur» sanctionné ?

Excédent bagages Air Algérie : le «simple voyageur» sanctionné ?

PAR ADEL C.

Du changement chez Air Algérie ! Cette fois-ci, ça concerne le bagage. La compagnie aérienne nationale change de système et adopte une nouvelle politique. A partir du 29 octobre, les passagers ont droit à un seul bagage de 23 kg en soute, plus 10 kg en cabine et un sac à main, alors que par le passé il était possible d’enregistrer plusieurs valises en soute à condition de ne pas dépasser 30 kg autorisés. En cas d’excédent signalé, chaque kilo supplémentaire est facturé 6 euros.

Limités à une seule pièce, les clients d’Air Algérie seront désormais dans l’obligation de payer un excédent si leur valise pèse plus de 23 kg. D’Algérie vers la France, pour tout dépassement du poids (jusqu’à 32 kg maximum), le client sera appelé à payer un forfait de 7 500 DA (50 euros) s’il est en Hexagone et veut rentrer au pays.

L’enregistrement d’un deuxième bagage (pas plus de 23 kg) coûtera 12.000 DA (80 euros) alors qu’un troisième bagage ou plus (pas plus de 23 kg) sera facturé 22.000 DA (150 euros). Ces tarifs s’appliquent aussi pour les pays de la zone B, à savoir l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, la Belgique, l’Autriche et le Portugal.

Du Royaume-Uni vers l’Algérie, les prix à payer sont 40 livres pour un excédent de bagage,
70 livres pour une seconde valise et 130 livres pour la troisième. Pour ce qui est de la Tunisie, les voyageurs à destination de l’un des aéroports du pays payeront 160 TND pour un poids supplémentaire allant jusqu’à 32 kg. Une seconde valise ne dépassant 23 kg reviendra à 260 TND alors qu’une troisième reviendra à 500 TND.

Pour les voyageurs de la zone C (Algérie-Turquie), l’excédent de bagage sera facturé à 8000 DA (50 USD) alors que la première pièce supplémentaire reviendra à 10.000 DA (70 USD), la seconde à 13.000 DA (90 USD) et la troisième et plus à 22.000 DA (160 USD). Il est nécessaire à préciser que la carte de fidélité ne proposera pas plus 5 kg en plus, mais proposera des miles à la place qui se convertiront en promotion sur le prochain voyage.

Des clients « choqués »

Cette nouvelle formule n’a pas fait que des heureux, car certains clients affirment vouloir payer que pour les kilos supplémentaires comme c’est le cas jusqu’au 28 du mois en cours et non pas pour un forfait qu’ils pourront ne pas utiliser en intégralité. A titre d’exemple, un passager avec 2 kg d’excédent ne paye que 12 euros (6 euros/kg) mais à partir du 29 octobre, il sera appelé à payer 50 euros. Une telle méthode arrange beaucoup plus les « commerçants du cabas ».

Afin d’avoir l’avis de certains clients d’Air Algérie sur le nouveau système adopté par la compagnie pour les bagages, nous nous sommes rendus à l’agence située place Maurice-Audin (Alger centre). Une fois sur place, nous nous sommes rapprochés de certains dont la plupart n’ont pas apprécié un tel changement.

A ce sujet, un voyageur que nous avons accosté nous a dit : « Côté dépenses, l’ancien système était bien meilleur. En tout cas le nouveau n’arrange pas ceux qui ont de la famille à l’étranger, car on a toujours des choses à leur prendre, à offrir lors de chaque visite. Même pour notre communauté installée un peu partout dans le monde, 23 kg et en une seule pièce, ce n’est pas top. »

Un autre est allé plus loin en nous affirmant qu’il est tout simplement choqué : « Je suis choqué, c’est aberrant ! Pourquoi on nous impose une seule valise de 23 kg. Donc si une personne doit prendre deux valises, elle doit payer plus, même si elle ne dépasse pas le poids autorisé. Payer aussi trois, voire quatre kilos pour le prix de huit, ce n’est pas aussi rentable. »

Enfin, un dernier a affirmé qu’une telle décision arrange beaucoup plus les commerçants du cabas. « C’est eux les gagnants dans l’affaire, il leur suffit de payer pour avoir autant de valises qu’ils veulent. Je pense que les prix ne leur poseront pas problème à eux, mais aux voyageurs ordinaires qui auront des frais supplémentaires », a-t-il notamment dit.

A. C.

Retour en haut